Lundi 24 juin 2019

Une bouche, mais deux oreilles (Proverbes 18,8-17)


Lire le texte

Si l’homme a une bouche, mais deux oreilles, c’est qu’il lui faut écouter deux fois plus qu’il ne parle. Pourtant, combien de fois nous retrouvons-nous à porter un jugement sur quelqu’un avant même d’avoir écouté ! C’est la définition même du pré-judice, du jugement fait avant d’avoir mené sa petite enquête. Nous avons toutes et tous des préjugés selon la classe sociale, le genre, le métier ou l’origine ethnique. Et il est souvent plus facile de fonctionner selon ces catégories, sans les remettre en question. Mais cette attitude ne conduit qu’à de l’imbécilité et de la confusion. Quand nos sociétés et nos Eglises deviennent de plus en plus multiethniques, multiculturelles, quand les classes sociales s’entrecroisent de plus en plus, il n’est pas sage de maintenir ces catégorisations. Il devient alors impossible de trouver une unité, impossible de créer un dialogue, tant que nous nous en tenons à nos préjugés. Y a-t-il une catégorie de personnes que vous n’appréciez guère et pour laquelle vous vous reposez sur des stéréotypes ?

Philippe Golaz

Prière: O Dieu notre Père, toi seul as une parfaite connaissance de chacune et de chacun. Aide-moi à reconnaître mes préjugés, et donne-moi le courage de les remettre en question en me mettant à l’écoute de l’autre.  

Référence biblique : Proverbes 18, 8 - 17

Commentaire du 25.06.2019
Commentaire du 23.06.2019