Un matin, de bonne heure, je fus comme réveillé par la prière.

Qu’est-ce que la prière et comment apprend-on à prier ? À ces questions pourtant essentielles et fondamentales, on trouve bien rarement une réponse chez les prédicateurs de ce temps ; car elles sont plus difficiles que toutes leurs explications et demandent non un savoir scolaire mais une connaissance mystique.

La prière de Jésus intérieure et constante est l’invocation continuelle et ininterrompue du nom de Jésus par les lèvres, le cœur et l’intelligence, dans le sentiment de sa présence, en tout lieu, en tout temps, même pendant le sommeil.

Demeure assis, dans le silence et dans la solitude, incline la tête, ferme les yeux ; respire plus doucement, regarde par l’imagination à l’intérieur de ton cœur, rassemble ton intelligence, c’est-à-dire ta pensée, de tête dans ton cœur. Dis sur la respiration : « Seigneur Jésus, ayez pitié de moi », à vois basse ou simplement en esprit. Efforce-toi de chasser toutes tes pensées, sois patient et répète souvent cet exercice.

Si malgré tes efforts, mon frère, tu ne peux pas entrer dans la région de ton cœur, fais ce que je te dis et, Dieu aidant, tu trouveras ce que tu cherches. Tu sais que la raison de tout homme est dans sa poitrine… A cette raison, enlève donc toute pensée (tu le peux, si tu veux) et donne-lui le « Seigneur Jésus, ayez pitié de moi ». Efforce-toi de remplacer par cette invocation intérieure toute autre pensée et, à la longue, cela t’ouvrira sûrement le seuil du cœur ; c’est là un fait prouvé par l’expérience.

Un matin, de bonne heure, je fus comme réveillé par la prière. Je commençai à dire mes oraisons du matin, mais ma langue s’y embarrassait et je n’avais d’autre désir que de réciter la prière de Jésus. Dès que je m’y fus mis, je devins tout heureux, mes lèvres remuaient d’elles-mêmes et sans effort. J’étais comme retranché de tout et me sentais dans un monde nouveau.

Petit Parcours de Spiritualité II, 2004-2005.