Mardi 19 mars 2019

L’obéissance vaut mieux que les sacrifices (1 Samuel 15,1-35)


Lire le texte

Pauvre Saül, la première réprimande n’a pas été suffisante. Il aimerait certainement bien faire, et pourtant il fait tout de travers. A nouveau, il ne respecte pas entièrement les ordres de Dieu, mais seulement en partie. Or, vouer à l’interdit, c’est détruire tout entièrement, sans rien conserver. C’est comme cela, et Saül le sait bien. Saül garde une partie, la meilleure pour sacrifier à Dieu. Il savait pourtant ce qu’il devait faire, mais il a préféré écouter le peuple qui souhaitait agir ainsi, et il a désobéi. Peut-être espère-t-il que Samuel ne le sache pas, mais les agneaux vont bêler, révélant ainsi sa faute. On est toujours trahi par un détail ! Saül tente de se justifier, et je crois qu’il est sincère, mais il est injustifiable. Car il devrait savoir que l’obéissance passe bien avant des sacrifices ! – Souvenons-nous quand même au passage qu’en Jésus-Christ, Dieu ne nous demande plus de tuer nos ennemis, mais de les aimer ! – Ainsi, Saül gâche sa deuxième chance ! Dieu ne le regarde plus comme le roi. Et si nous ne sommes donc plus appelés à tuer nos ennemis, nous sommes appelés à nous donner entièrement à Dieu, pas en partie seulement, pas quand cela ne nous arrange pas. On ne compose pas avec Dieu, on se donne à lui avec notre cœur, nos pensées et nos biens.

Delphine Collaud

Prière: Pardon, Seigneur, pour toutes nos désobéissances, petites ou grandes. Nous essayons de bien faire, mais tellement de choses et de gens nous invitent à temporiser. Apprends-nous à faire passer ta Parole avant les conseils.  

Référence biblique : 1 Samuel 15, 1 - 35

Commentaire du 20.03.2019
Commentaire du 18.03.2019