Jeudi 27 avril 2017

Une réelle présence (Luc 24,36-43)


Lire le texte

Des femmes d'abord, des disciples sur le retour ensuite, Simon enfin: ils l'avaient pourtant bien dit qu’il était ressuscité! Mais de là à passer à la réalité, il y a un pas que la peur empêche de franchir. Les disciples rassemblés se racontaient cela, et voilà que Jésus se fait présent. On ne sait d'où il vient, Luc ne mentionne même pas le lieu, encore moins la manière d'y arriver ou d'y entrer. Cette présence est comme une évidence, dans sa réalité du moins, car dans sa perception, c'est autre chose. Par trois fois, Jésus s'y reprend. «La paix soit avec vous» ne provoque que la peur. Montrer les mains et les pieds en affirmant fermement que «c'est moi» ne commence qu'à créer une émotion tout intérieure, une surprise. On ne saura pas ce que le fait de manger provoquera. Mais de toute évidence, Luc nous rapporte une présence bien affirmée au milieu des disciples, comme si l'évangéliste voulait dire, à l’Eglise, cette présence au cœur de la communauté. C'est qu'avec le temps, le doute peut s'insinuer chez les chrétiens. Alors, rappelle le Christ: ce qui était hier l'est, ni plus ni moins, aujourd'hui!

Albert-Luc de Haller

Prière: Au cœur de nos doutes et de nos peurs, au milieu de nos communautés, tu es là. Seigneur, nous t'en louons.  

Référence biblique : Luc 24, 36 - 43

Commentaire du 28.04.2017
Commentaire du 26.04.2017