Paroisse de Morges Echichens – Prédication de Christophe Peter

Lectures

  • 1 Pierre 1, 1-9
  • Ezéchiel 36, 24-30a
  • Matthieu 28, 8-20

Prédication

Résurrection de Jésus … Vrai ou faux ?

On peut se poser la question suite au dernier tweet envoyé par le grand chef des prêtre : « les disciples de Jésus sont venus pendant la nuit et ils ont volé son corps pendant le sommeil des soldats ». Le doute s’installe.

Après un procès truqué, pas d’hésitation pour acheter le silence des soldats et diffuser une fausse information. Tous les moyens sont bons pour étouffer l’affaire Jésus. Il faut rendre à tout prix suspecte la nouvelle de la résurrection de Jésus. Jésus ressuscité serait bien embarrassant pour le pouvoir. Il faut semer le doute à tout prix dans la population.

Fabriquer et diffuser du faux ne date pas d’aujourd’hui avec les réseaux sociaux. Les vecteurs et la vitesse évoluent certes, mais pas la nécessité de trier entre le vrai et le faux.

Et faire ce tri demande du temps, toujours plus que celui de la circulation de l’info.

 

Résurrection… vrai ou faux ?

Serait-ce une invention de quelques disciples avec des récits d’apparition de Jésus ? Mais dans quel but ? Qu’auraient-ils à gagner en inventant une telle histoire ? L’événement de la croix les a tellement anéantis que nous imaginons mal qu’ils aient d’un coup eu un tel ressort pour inventer la résurrection de toute pièce.

Et surtout, présenter le témoignage des femmes comme premier est totalement contre-productif. Leur parole ne valait rien. Aujourd’hui encore, elle ne vaut pas grand chose dans certaines contrées.

Imaginons un instant que les disciples aient tout manigancé… Mais pourquoi le faire en se payant la honte d’avoir vu le ressuscité après les femmes ! Ils auraient au moins pu arranger un peu la réalité. De même qu’ils auraient pu passer sous silence que certains eurent des doutes et de la peine à croire en voyant Jésus vivant.

Les disciples ne sont vraiment pas très fort en gestion de l’info. Depuis lors, on a fait des progrès au fil des campagnes électorales avec un bon dosage de faits alternatifs.

Ils auraient pu, ainsi, raconter que la colline de Galilée était noire de monde et qu’on n’avait jamais vu autant de personnes pour acclamer un roi victorieux dans toute l’antiquité et au-delà. Cela aurait marqué les esprits pour promouvoir la résurrection.

 

Résurrection… Vrai ou faux !

Ce qui est sûr, c’est que le pouvoir en place avait tout à perdre avec une telle nouvelle ! Logique qu’il cherche à tout étouffer.

La nouvelle de la résurrection semble au contraire une totale surprise pour les disciples. Même si Jésus avait tout annoncé, les disciples semblent pris au dépourvu. La résurrection, c’est tellement invraisemblable qu’ils ne parviennent pas à en faire un récit imparable. Les récits de la résurrection ne gomment pas la fragilité d’une foi naissante.
 

Résurrection… Vrai ou faux !

Impossible à prouver…, mais je peux témoigner que depuis plus de 2000 ans des hommes et des femmes sont mis debout, remis debout, par cette force de vie qui les saisit.

Et vous en êtes aussi témoins de plein de manières.

 

Des hommes et des femmes réalisent soudain que leur attente est exaucée au-delà de tout ce qu’ils avaient osé imaginer.

Les paroles pleines de promesses des prophètes prennent une nouvelle saveur.

Cela bouscule préjugés, sagesse populaire, connaissance séculaire… Cela remet en question ce qu’on croyait savoir, ce qu’on nous avait toujours dit et enseigné. C’est comme si nous entrions dans une nouvelle dimension.

Pourtant, quand on se regarde les uns les autres, on est comme avant, mais tout a changé à l’intérieur. On est tout rebouillé.

Notre cœur bat autrement, nous comprenons autrement comme si notre esprit avait été totalement revisité, mis à jour.

Du coup, la loi de notre peuple devient limpide et nous voyons à nouveau la direction à suivre.

A la lecture d’Ezéchiel, nous en étions restés au projet d’être enfin tous réunis autour de Jérusalem. Un seul peuple, une seule terre avec abondance de blé et de fruits. Notre peuple et notre pays en premier.

 

Soudain, sur la colline avec Jésus ressuscité, l’annonce d’Ezéchiel prend une autre dimension : nous sommes sur notre terre de Galilée, loin des soucis et du pouvoir de Jérusalem. Et Jésus nous envoie partout dans le monde. C’est totalement nouveau. Personne ne s’y attendait.

Envoi au milieu des hommes et des femmes de tous les peuples pour former le peuple de Dieu, enfants d’un même Père, frères et sœurs dans le baptême.

Unis pour chercher à mettre en pratique l’enseignement de Jésus,

Unis, avec un cœur de chair et un esprit nouveaux pour chercher à obéir et vivre au rythme de nos anciens commandements d’amour.

Purifiés par le Christ, mort et ressuscité, nous sommes appelés à proclamer sa vie partout, même dans les lieux qu’on nous disait impurs.

Partout pour que la vie de Dieu puisse fleurir et ressusciter…

 

Résurrection… Vrai ou faux ?

Les fleurs de résurrection, c’est facile de ne pas les voir.

Mais si on les cherche, on trouve de jeunes pousses, des bourgeons, et soudain une fleur épanouie, puis des pétales éparpillées au sol, de la vigueur renouvelée, et encore des fruits.

Histoire de regard… Même si certains ont envie d’étouffer cette nouvelle de la résurrection de Jésus, développons notre regard pour repérer tous les signes de résurrection… Amen